Bienvenue sur le site de Spéléo-J

logo de spéléo-j

Spéléo-J asbl est une Organisation de Jeunesse qui se consacre à la découverte du monde souterrain et à tous les aspects éducatifs liés à la pratique de la Spéléologie.

Envie d’en savoir plus ? Ces quelques pages sont à votre service… 

N’hésitez pas à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour tout renseignement.

La spéléo, pour quel enfant ?

«La spéléo est une activité complète et accessible à tous à partir de 4 à 6 ans dans certaines cavités horizontales présentant peu d’obstacles de progression. Les parents peuvent initier leurs enfants très jeunes car la grimpe est instinctive chez eux et le jeu de cache-cache dans les endroits plus confinés est particulièrement apprécié. Le franchissement d’obstacles est pris comme un jeu, loin des appréhensions sécuritaires des adultes A partir de 6 ans, on peut envisager l’apprentissage des techniques de progression sur cordes.»

Depuis quelques années, Fabrice a pris la peine d’entrainer sa fille et son fils dans son sillage afin de leur transmettre sa passion de la spéléologie qui, comme il le dit si bien, est « un sport d’entraide et non compétitif qui ne se situe pas dans l’affrontement mais dans le soutien !».
Après quelques activités, Zoé et Eliott, les enfants de Fabrice, ont tout naturellement attiré d’autres enfants et d’autres parents à s’intéresser à leurs escapades. C’est ainsi, qu’autour d’eux, s’est créée une véritable section « junior ».  Dans ce groupe, il y a d’abord les enfants d’autres parents spéléos. Nous avons aussi un papa, non-spéléo, qui est venu avec trois de ses enfants pour suivre les entrainements avec eux. Certains jeunes avaient déjà connu le « 7ième continent »  en participant aux Journées Nationales de Spéléologie. Font de partie de ce groupe à ce jour : Zoé, Eliott, Louis, Gabrièle, Jeanne, Louis, Charles, Emilien, Eva, Valentin et notre plus jeune spéléo, Luc.
Mais qu’est-ce qui peut pousser des jeunes de 7 à 9 ans à se retrouver pour pratiquer la spéléo ? Fabrice a pour hypothèse qu’il faut prendre en compte le fait que tous partagent un âge commun et des parents souhaitant les accompagner. Rappelons en effet que, par rapport aux autres activités, en spéléo, il est préférable d’avoir un responsable affectif (un parent) qui vient et s’implique dans la pratique lors des activités de son enfant ou reste simplement. Cette présence rassure l’enfant lorsqu’il doit se dépasser.

Qu’apporte la spéléo à l’enfant ?

«La spéléo apprend à l’enfant à maîtriser ses émotions et sa prise de risque, à être attentif et précis, à avoir confiance en lui et à connaître son corps. C’est pourquoi cette discipline est adaptée aux enfants timides. Cette activité appelle à la résolution de problèmes par l’observation, l’analyse et la méthode, c’est un engagement total physique et psychologique. La spéléo confronte les enfants à leurs limites et les incite à les dépasser. Elle permet aussi d’acquérir une autonomie corporelle (équilibre, force, agilité). Cela permet également à l’enfant de se percevoir dans sa globalité et de prendre le contrôle de tout son être. Il développe son acuité visuelle, sa coordination et ses déplacements dans l’espace, sa souplesse et sa musculature. Un bon moyen de travailler la motricité. Ceci est également valable pour les plus grands .»
Fabrice ne le cache pas, le but de ces activités  est de faire découvrir la spéleo afin que les enfants apprennent à connaître leurs capacités, leurs possibilités et qu’ils se dépassent.
Également immergé dans la vie de groupe (la spéléo ne se pratique pas seul), il va à la rencontre des valeurs d’échange, de partage des efforts, de respect, de responsabilité et d’entraide vis-à-vis des autres et de lui-même. Apprendre à décider et à choisir collectivement fait également partie intégrante de l’activité.
La spéléo permet, en outre, d’observer et comprendre les paysages souterrains et de les respecter, d’aborder la géologie et l’hydrologie par le contact avec la roche, la terre, l’eau … de découvrir une faune spécifique (chauve-souris, nyphargus, tritons, etc) et d’éveiller l’envie d’en savoir plus, de se confronter à l’inconnu, d’explorer !

Comment se déroule un entrainement technique pour les enfants ?

L’apprentissage et l’entrainement aux techniques de progression sur corde se fait en milieu artificiel et plus particulièrement à la Tour du Roton. Dans ce monde vertical, la seule façon d’acquérir de l’expérience c’est de pratiquer le plus régulièrement possible, pour atteindre une certaine autonomie.
Les sessions se déroulent traditionnellement en trois temps :
-Un petit échauffement à base de jeux,
-Des exercices d’apprentissage des noeuds et du matériel (personnel et collectif), d’éléments de technique et des règles de sécurité
-Et le moment de la progression sur agrès et donc de la mise en pratique des techniques fondamentales de progression.
Les entrainements ont débuté au mois d’octobre à la Tour du Roton tous les jeudis pairs et ils en sont aujourd’hui déjà à la quatrième session. Un matériel de base est fourni aux enfants. Coté encadrement, pas de soucis, nombre de spéléos ont adhéré au projet, une nouvelle motivation pour les membres, une belle opportunité de rassemblement autour de ce projet.
Selon Fabrice, les jeunes enfants sont certes un peu turbulents mais si on leur accorde une écoute attentive et que l’on prend la peine de les suivre pas à pas, on obtient des résultats qui participent à l’épanouissement des plus jeunes ! Actuellement, 3 enfants montent et franchissent une main courante, passent un fractionné à la montée et à la descente facilement ! Ils sont en bonne voie vers l’autonomie.
Et sous terre me direz-vous?
Dans le monde souterrain, les enfants sont heureux, ils jouent un peu et peuvent, sans les parents, se défouler (même s’il faut parfois leur rappeler qu’il y a des règles et qu’ils sont dans un environnement où leur attention doit être de premier ordre). La spéléo permet aux enfants de se dépenser physiquement et d’évacuer leur trop plein d’énergie. L’activité stimule également leur appétit, leur sommeil, leur concentration et leur capacité d’apprentissage.
Dans les périodes d’attente, le tout est de maintenir un esprit créatif afin de les garder en haleine.
Ils ont une réelle envie d’aller au bout des cavités et les apprentissages se concrétisent par la pratique souterraine !  Après quelques découvertes de grottes, on peut dire qu’ils comprennent déjà mieux la manière de se servir de leurs corps suivant les difficultés rencontrées.
Au réseau de Fresnes, il y avait 17 personnes dont 9 enfants qui essayaient de mettre en pratique ce qu’ils avaient vu à la tour du Roton.Et tout s’est très bien passé dans cette grotte relativement sèche ils n’ont pas eu froid, ni été dans une situation d’inconfort et ont donc été bien à l’écoute.
«A la grotte Véronika, par contre, avec Zoé et Louis 9 ans : c’était plus dur car il y avait des étroitures, le froid et l’humidité. Il y avait aussi des ramping obligatoires et les enfants devaient terminer à 4 pattes.»
Dans ce genre de situation, le soutien et les encouragements des animateurs et des accompagnants est très important car, c’est à eux, de rassurer l’enfant et  de trouver des solutions aux difficultés des plus petits.
Il faut aussi avant tout éviter de perdre patience car on risque alors de faire disparaître leur intérêt.

Et la sécurité ?

Le consensus général parmi les spéléos est que la spéléologie ne présente pas plus de risques qu’une autre activité de plein air. Toutefois, il y a lieu de bien prendre en considération les caractéristiques physiques des sites fréquentés et d’adapter le timing de l’activité et le matériel nécessaire. Une attention particulière sera portée sur la protection thermique (les enfants pouvant ressentir le froid plus vite qu’un adulte). De même, il faudra veiller à ce que l’enfant s’hydrate et s’alimente correctement pendant l’activité.

L’encadrement doit être de qualité tant du point de vue du nombre d’animateurs que des qualifications de ceux-ci.  Il est primordial de bien préparer son activité, d’anticiper toutes les éventualités et d’être attentif aux comportements de l’enfant qui peuvent révéler des difficultés qu’il n’exprimerait pas. Des animateurs gardant leur calme en toute circonstance est essentiel pour maintenir l’ambiance et la confiance.
Lors de ses sorties, Fabrice recommande 1 animateur pour 2 enfants et au strict minimum 2 adultes par activité car la sécurité prime avant tout !
Le choix de l’activité doit impérativement tenir compte des capacités de l’enfant et les objectifs doivent rester accessibles. Il faut également envisager que l’enfant développe des craintes (« claustrophobie», peur du vide, de l’obscurité, des chauves-souris, etc) que vos encouragements ne parviendront pas à dissiper et qui lui rendront l’expérience désagréable. Il ne faut pas exclure non plus que ce type d’activité ne lui convienne pas.

Conclusion

Fabrice termine cet entretien en avouant, qu’à la base, il avait peur de faire des activités avec des plus jeunes en terme de responsabilités, le stress pour la logistique etc mais qu’au final tout a été balayé grâce à l’apport de la présence des parents, de spéléos chevronnés mais aussi par l’enthousiasme partagé en compagnie de cette chouette bande d’enfants
La spéléologie est une activité alliant l’aventure et la découverte qui fait grandir les enfants dans leur tête avec leur corps.

Contact

Spéléo-J ASBL

Avenue Arthur Procès 5 à 5000 Namur

081/23 00 09

Maison de la Spéléo ouverte

de 9h à 17h

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

IBAN : BE19 0012 3259 9612

BIC : GEBABE BB

facebook

Visitez notre page !